S. Kolb ; O. Montagnier ; T. Faure ; C. Blättler ; L. Fabre, B. Viaud 

 

La physique du vol est considérée sous une double perspective : l'augmentation des performances du vecteur et la sécurité aérienne, en mobilisant des approches à la fois numériques et expérimentales. L'augmentation des performances est un besoin avéré pour tout système aéronautique. Ces améliorations sont abordées à travers la compréhension des phénomènes aérodynamiques, les interactions tourbillonnaires, l'augmentation de la finesse aérodynamique et l'emploi de voilures souples.

La problématique de la sécurité est abordée par l’étude des phases de vol les plus critiques comme le vol à forte incidence et les phénomènes d'instabilités. Ces derniers concernent les modes de l’avion ou bien les interactions du pilote avec le comportement dynamique de l’aéronef. Les travaux de ce sous-thème comporte la poursuite de ceux engagés sur le décrochage profond (décollement de couche limite, interaction entre différentes surfaces portantes).

La conception des aéronefs pilotés repose aussi sur l'intégration de nouveaux systèmes d’assistance fondés sur des informations issues de la dynamique du vol, permettant d’optimiser la conduite et la sécurité. Par ailleurs, l’augmentation des performances de vol a un impact sur la capacité de l’agent humain à rester opérationnel sur la durée de la mission. C’est pourquoi des approches du type « monitoring » en temps réel sont développées.